Rassemblement en soutien à Martin – Lyon – 9 octobre 2017

Rassemblement en soutien à Martin – Lyon – 9 octobre 2017

Le procès en appel de notre ex-secrétaire fédéral, Martin P. avait lieu aujourd’hui le lundi 9 octobre à la Cour d’Appel de Lyon.
A cette occasion, diverses organisations politiques et syndicales étaient présentes devant le tribunal pour apporter leur soutien à Martin.

A l’issue de ce dernier, nous avons appris que le rendu du procès sera dévoilé le lundi 13 novembre 2017.

Merci aux Jeunesses Communistes de Lyon, de Marseille, de Strasbourg pour leur présence ainsi qu’à tous les militants CGT mobilisés depuis toute la France et à toutes celles et tous ceux qui sont venus apporter leur soutien à Martin.

Retrouvez en vidéo les interventions des représentants des différentes organisations présentes sur le profil Facebook de la JC Loire.

D’ici là continuons la solidarité et les mobilisations, dès demain rendez-vous vous dans la rue aux côtés des travailleurs de la Fonction Publique ! RDV à 10h30 au départ de la Bourse du Travail à Saint-Étienne. On lâche rien!

Publié par Secretaire Orga dans Actualités, Communiqués
La caisse de solidarité, en toute transparence (Mise à jour le 09/10/17)

La caisse de solidarité, en toute transparence (Mise à jour le 09/10/17)

Depuis plus d’un an, les Jeunes Communistes de la Loire organisent la solidarité envers tous les jeunes poursuivis en justice pour leur mobilisation contre la Loi Travail.

Pour que tout le monde sache où nous en sommes, et se sente concerné par cette caisse de solidarité, nous voulons évoluer en toute transparence.

Au 9 octobre 2017, le montant de la caisse de solidarité s’élève à 8 542 €

Manifestations de mai: 698€

Soirée de soutien: 500€

Chèques individuels:  260€

Fête de l’Humanité Loire: 260€

Avatarium: 160€

Rassemblement devant le 9.9 le 2 juin: 410€

Rassemblement du 3 juin devant le Tribunal: 260€

Bar de la JC le 3 juin: 135€

Manifestation de juin: 345€

Soirée au Bar et Vous: 64€

Projections de Films: 213€

Apéro solidaire à la JC: 45€

Chèque CNT : 300€

Chèque SNES42 : 100€

Chèque BDS42 : 100€

Concert Cavalerie le 21 juin: 407€

Rassemblement du 23 juin: 161€

Apéro militant à la JC le 24 juin: 81€

Manifestation du 28 juin: 153€

Fête populaire du PCF à Mably: 188€

Chèques individuels: 375€

Soirée de soutien à l’Excuse-Bar: 107€

Journée du 13 juillet devant le Tribunal + Soirée de solidarité: 2074€

Fête de l’Humanité: 1465€

Chèque de la section de Saint-Étienne du PCF: 1000€

Chèques individuels: 100€

Dons individuels: 170€

Dons individuels: 190€

Soirée de soutien à la Gueule Noire: 773€

Banquet de la JC: 310€

Congrès de l’ANECR: 776€

Premiers frais de justice payés: -254€

Soirées de soutien: 885€

Chèque FSU: 300€

Don du Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme: 70€

Chèque UL CGT: 500€

Don militants FI et syndicaux: 160€

Don Los[K]soS: 300€

Comité CGT des travailleurs privés d’emplois et précaires de Saint-Etienne: 175€

Fête de l’Humanité 2017: 526€

Frais d’avocat: -1300€

Indemnité demandée par la Police: -5000€

Pour faciliter la comptabilité, tout est arrondi à l’euro supérieur. La différence à été prise dans la caisse de la JC.

Nous devons continuer de multiplier les actes de solidarité.

Si par chance, la somme récoltée est supérieure à celle des amendes, la différence ne finira pas dans les caisses de la JC, mais sera utilisée pour de futurs convocations, jugements, etc.

Pour la JC Loire
Simon Poudroux, ex-trésorier fédéral et Clément Dubien, trésorier fédéral.

Publié par Secretaire Orga dans Actualités, Communiqués
Discours de la JC42 au Rassemblement pour la Paix du 23 septembre 2017

Discours de la JC42 au Rassemblement pour la Paix du 23 septembre 2017

Dans le cadre de la Journée Internationale de la Paix, un Rassemblement pour la Paix organisé par la Jeunesse Communiste de la Loire, le PCF Saint-Étienne, l’AFPS Saint-Étienne et BDS 42,  a eu lieu le samedi 23 septembre à Saint-Étienne.

Vous trouverez ci-dessous le discours de la JC de la Loire prononcé à cette occasion :

“23 septembre, Saint-Étienne

Alors que les discours bellicistes et impérialistes ont résonné jusqu’à l’assemblée générale des Nations Unies, il est encore et toujours nécessaire de porter la voix de la paix. C’est dans ce sens que la JC Loire, le PCF Saint-Étienne, l’Association France-Palestine Solidarité Saint-Étienne et BDS 42 ont appelé à ce Rassemblement pour la Paix et contre les interventions impérialistes ce samedi 23 septembre.

En 2001, l’ONU a déclaré le 21 Septembre « Journée Internationale de la Paix », depuis, le Mouvement de la Paix avec le « Collectif 21 Septembre », organise des centaines d’événements divers partout en France pour « promouvoir les idéaux de paix » par des conférences, des débats, des rencontres avec la population, des expositions, des activités d’éducation pour la paix, ou des activités publiques ,etc. Et depuis deux ans le collectif des « Marches pour la Paix », qui réunit 120 organisations, a décidé d’organiser des marches et rassemblements les samedis suivant le 21 septembre.

Nous refusons de considérer que la paix est une utopie. La paix est un combat qui mérite d’être mené afin de répondre au « droit inaliénable des peuples à vivre en paix ». De la Syrie à la Birmanie en passant par le Mali et la Centrafrique, dans lesquels l’armée française est engagée, la paix doit devenir partout dans le monde une réalité pour laquelle les peuples doivent continuer de se battre.

Nous rejetons les propos de Donald Trump et des États-Unis qui menacent régulièrement de détruire ou d’envahir des pays, comme il a pu le faire récemment contre le Venezuela, contre Cuba ou contre la Corée du Nord.

La menace est grave, 14 ans après l’invasion de l’Irak qui a fait plus d’un million de morts civils, de l’Afghanistan, de la Libye ou plus récemment de la Syrie, nous ne pouvons pas accepter qu’une nouvelle intervention impérialiste se déclare en Asie, en Amérique Latine ou n’importe où dans le monde. Ces interventions loin de défendre la démocratie ou la liberté visent à piller les ressources naturelles des pays visés ou à infléchir leur politique nationale dans le sens des intérêts économiques du capitalisme, dont le stade suprême est l’impérialisme.

Nous rappelons par ailleurs que la terrible situation vécue les milliers de réfugiés et migrants est la conséquence directe des logiques de guerre et des logiques de profit engagées par les plus grandes puissances mondiales depuis des décennies. En ce sens, nous continuons à défendre l’indépendance, la souveraineté, et le droit inaliénable des peuples de décider librement de leur système politique, économique, social et culturel sans aucune ingérence, ainsi que les principes d’égalité et de réciprocité entre les États, et nous réaffirmons notre solidarité avec les peuples menacés.

Nous continuerons également de nous battre pour le désarmement nucléaire multilatéral. En ce sens nous nous félicitons de l’adoption historique du Traité d’interdiction des armes nucléaires à l’ONU le 7 juillet dernier, pour lequel les pacifistes du monde entier se sont battu. Néanmoins la plupart des pays occidentaux dont les États-Unis, Israël, ou la France n’ont pas ratifié ce traité à ce jour. Nous devrons donc lutter pour que notre pays ratifie ce traité et se débarrasse une fois pour toute de cette outil massif de mort, qui la seule fois où il a frappé, avait tué plus de 200,000 japonais en quelques minutes par deux bombes seulement à Hiroshima et Nagasaki.

Nous dénonçons aussi la volonté du gouvernement de Macron d’augmenter le budget de la Défense ainsi que les exportations d’armes. Le gouvernement Français, à qui l’OTAN demande comme à tous les pays membres d’arriver à un budget militaire de 2% du PIB minimum, a en effet annoncé vouloir augmenter le budget militaire de plus d’1,6 milliard d’euros pour l’année 2018 et doubler les crédits pour la modernisation des armes nucléaires. Ces augmentations ne satisferont que les profits des marchands de canon du lobby militaro-industriel et se feront au détriment des travailleurs et des services publics.

A titre d’exemple avec l’argent d’un seul missile M51 à têtes nucléaires, on pourrait construire 70 nouvelles écoles ou financer 120 appareils de scanner IRM pour les hôpitaux. Avec l’argent d’un sous-marin nucléaire, on pourrait construire 10 nouveaux lycées.

Nous continuons donc de porter la dissolution de l’OTAN, responsable de si nombreux conflits à travers le monde et demandons à la France de quitter cette alliance guerrière. Nous souhaitons à l’inverse que l’Organisation des Nations Unies retrouve son rôle d’acteur de la paix mondiale.

Nous réclamons enfin la libération des prisonniers politiques partout à travers le monde, libération qui représente souvent un premier pas vers une solution politique et pacifique de résolution des conflits. A ce titre nous avons une pensée toute particulière pour notre ami et camarade Salah Hamouri, injustement détenu par Israël, ainsi que pour les 1600 prisonniers politiques palestiniens, ou en France pour Georges Ibrahim Abdallah.

Nous vous remercions pour votre présence, et vous invitons à participer à l’initiative d’Handicap International, Place Jean Moulin, où une pyramide de chaussures est organisée afin de dénoncer les mutilations de civils, à travers les bombardements ou l’utilisation d’armes anti-personnels.

À bas l’impérialisme, à bas la guerre,

Vive la solidarité internationale des peuples, vive la Paix !”

Publié par Secretaire Orga dans Communiqués, International
Soirée de solidarité contre la répression – Vendredi 6 octobre

Soirée de solidarité contre la répression – Vendredi 6 octobre

A partager largement !

Il y a un an en septembre 2016 notre camarade Martin était condamné à 8 mois de prison avec sursis, 3850€ d’indemnités aux « victimes » et 5 ans d’inscription au casier judiciaire n°2 (soit 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique) suite à son engagement contre la loi Travail. Ce dernier a décidé de faire appel ! Le tout pour des faits de “violence sur force de l’ordre”, il aurait blessé 7 policiers en moins d’une minute!

Le mouvement contre la loi Travail a été un laboratoire de la répression politique, de nombreux militants ont été poursuivis. A Saint-Étienne, sur les 7 procès de militants, 6 ont été acquittés cela illustre l’acharnement et les mensonges éhontés de gouvernements, et leurs bras armés, pour faire passer des lois antisociales sans précédents !

Le lundi 9 octobre 2017 aura lieu son procès en appel à la Cour d’appel de Lyon (1 Rue du Palais de Justice, 69005 Lyon).

Le secteur lycéen de la JC Loire en soutien à Martin a décidé d’organiser une Soirée de solidarité, ouvert à tous et à toutes,  le vendredi 6 octobre à partir de 19h30 dans notre local au 3 rue Brossard à Saint-Étienne.
Les fonds de la soirée seront collectés pour la caisse de solidarité contre la répression.

Invitez vos amis et venez nombreux ! Contre la répression, la solidarité est notre arme!

L’ÉVÉNEMENT FACEBOOK

Publié par Secretaire Orga dans Actualités, Communiqués
PROCÈS EN APPEL DE NOTRE EX-SECRÉTAIRE FÉDÉRAL MARTIN – LA RÉPRESSION CONTINUE !

PROCÈS EN APPEL DE NOTRE EX-SECRÉTAIRE FÉDÉRAL MARTIN – LA RÉPRESSION CONTINUE !

À partager largement !
 
Il y a un an en septembre 2016 notre camarade Martin était condamné à 8 mois de prison avec sursis, 3850€ d’indemnités aux « victimes » et 5 ans d’inscription au casier judiciaire n°2 (soit 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique) suite à son engagement contre la loi Travail. Ce dernier a décidé de faire appel ! Le tout pour des faits de “violence sur forces de l’ordre”, il aurait blessé 7 policiers en moins d’une minute. Ne soyons pas dupes vis à vis de cet odieux mensonge ; c’est parce que Martin est un militant politique et syndical qu’il est poursuivi. L’objectif est de réprimer et museler le mouvement social !

Le mouvement contre la loi Travail a été un laboratoire de la répression politique, de nombreux militants ont été poursuivis. A Saint-Étienne, sur les 7 procès de militants, 6 ont été acquittés, cela illustre l’acharnement et les mensonges éhontés du gouvernement, et de leurs bras armés, pour faire passer des lois antisociales sans précédents !

Le lundi 9 octobre 2017 aura lieu son procès en appel à la Cour d’appel de Lyon (1 Rue du Palais de Justice, 69005 Lyon).

Nous appelons à un rassemblement à 15h30 devant le tribunal pour soutenir notre camarade et rappeler notre attachement à la liberté syndicale et politique et pour dénoncer la répression qui s’abat sur les militants syndicaux !

Le comité de soutien :
CTPEP-CGT Saint-Étienne, Jeunesse Communiste de la Loire, CTPEP-CGT Lyon, PCF 42, NPA 42, Comité Antifasciste Saint-Étienne, UL CGT Saint-Étienne, Sud Chômeurs et Précaires 42, UD CGT 42, CNT 42, OSE, Quartiers du monde, Réseaux Citoyens, Gauche Démocratique et Sociale 42, Ensemble! 42, UL CGT Saint-Etienne, CTPEP-CGT Roanne, CGT des Salarié(e)s Quartiers Nord de Marseille, CTPEP-CGT Quartiers Nord de Marseille, CGT Retraité(e)s Quartiers Nord de Marseille, Mouvement de la Paix Marseille,…

Rappel des faits et pétition : https://www.change.org/p/cgt-precaires-saint-etienne-non-au-proc%C3%A8s-politique-soutien-aux-jeunes-de-saint-%C3%A9tienne

Événement facebook : https://www.facebook.com/events/125272851532799/?acontext=%7B%22action_history%22%3A%22[%7B%5C%22surface%5C%22%3A%5C%22page%5C%22%2C%5C%22mechanism%5C%22%3A%5C%22page_upcoming_events_card%5C%22%2C%5C%22extra_data%5C%22%3A[]%7D]%22%2C%22has_source%22%3Atrue%7D

Publié par Secretaire Orga dans Actualités, Communiqués
Rassemblement pour la Paix ! – Saint-Étienne

Rassemblement pour la Paix ! – Saint-Étienne

En marche pour la paix – Stop à la guerre – Stop à l’impérialisme!

Appel national signé par 115 organisations (dont le PCF, le MJCF, le Mouvement de la Paix, la CGT)

Dans le cadre des mobilisations pour la Journée Internationale de la Paix, partout en France le samedi 23 septembre 2017, marchons ensemble pour un monde de solidarité, de justice, de liberté, d’égalité, de fraternité et de Paix !

RASSEMBLEMENT – PLACE DU PEUPLE – 10H.

À cette occasion, à Saint-Étienne, nous avons choisi de mettre l’accent sur la lutte contre l’occupation de la Palestine par Israël et la détention illégale des 1600 prisonniers politiques palestiniens (parmi les plus connus, Marwan Barghouti, Salah Hamouri, ou en France celle de Georges Ibrahim Abdallah, etc.)

Nous invitons ensuite les participants à se joindre au rassemblement organisé par Handicap International, Place Jean Moulin, contre les bombardements de civils et les mines anti-personnel.

Organisateurs locaux : JC42, PCF Saint-Étienne, AFPS, BDS

Publié par Secretaire Orga dans Actualités, Communiqués

COMMUNIQUE DE LA JEUNESSE COMMUNISTE DE LA LOIRE

Bonjour à tous, depuis quelques jours un article circule sur les réseaux sociaux et sur plusieurs blogs reprenant un article de l’Humanité de l’année dernière sur le procès de notre ex secrétaire Fédéral, Martin P. intitulé “La répression s’abat sur un jeune communiste”
Nous tenons à rappeler à tout le monde que ce procès a eu lieu le 6 SEPTEMBRE 2016, et que depuis la situation a évolué, Martin ayant en effet fait appel du jugement exposé dans cette article et un nouveau procès est prévu en appel le 9 octobre 2017 à Lyon. Un rassemblement sera notamment prévu à 15h30, nous communiquerons rapidement plus d’informations.
Merci donc de ne pas relayer cet article publié l’année dernière et de relayer le plus possible ce présent message afin d’éviter toute confusion.
La Jeunesse Communiste de la Loire

Publié par Jeunes Communistes de la Loire dans Communiqués
Communiqués de l’Union des Jeunesses Communistes d’Espagne (UJCE) et de la Jeunesse Communiste de Catalogne (JCC) sur l’attentat terroriste de Barcelone

Communiqués de l’Union des Jeunesses Communistes d’Espagne (UJCE) et de la Jeunesse Communiste de Catalogne (JCC) sur l’attentat terroriste de Barcelone

Traduction NK


Communiqué de l’Union des Jeunesses Communistes d’Espagne:

Notre affection et notre soutien aux victimes de l’attaque de Barcelone et à leurs familles.
Notre mépris envers ceux qui portent atteinte au peuple et envers ceux qui les alimentent.

A la Jeunesse Communiste, nous condamnons la terreur et la barbarie de ces actes irrationnels et présentons nos condoléances aux familles des personnes décédées. Nous exprimons également notre solidarité avec les blessés, en leur souhaitant un prompt et complet rétablissement, ainsi que notre soutien au peuple de Barcelone et de Catalogne en ces temps difficiles.

A la Jeunesse Communiste, nous exigeons un monde de paix, plus juste et plus solidaire dans lequel le fruit du respect et de l’égalité ne donnerait pas à voir des actes comme nous en avons connu aujourd’hui à Barcelone, ou avant à Paris, à Nice, à Londres, en Irak, en Syrie, etc. Des actes perpétrées par des groupes terroristes réalimentés par les politiques bellicistes des puissances impérialistes, dont les conséquences affectent sans ménagement et injustement les couches populaires.

Alors que nous attendons de connaître et que se confirment plus d’informations à ce sujet, nous réitérerons la condamnation et le rejet le plus ferme de cette attaque ainsi que notre solidarité et notre soutien aux familles des victimes.


Unité et solidarité contre la haine – Communiqué de la Jeunesse Communiste de Catalogne :

Aujourd’hui, Barcelone a subi une attaque terroriste perpétrée par le soi-disant Etat islamique. De la part de la Jeunesse Communiste de Catalogne, nous voulons exprimer notre ferme condamnation des terroristes, ainsi que des gouvernements qui les ont financé comme pions pour leurs guerres impérialistes. Nous voulons également exprimer notre pleine solidarité avec les victimes et les personnes touchées par cette attaque, nous félicitons aussi la réaction de solidarité des travailleurs quise sont mis à disposition pour aider les blessés, pour donner leur sang, etc.

La Jeunesse Communiste de Catalogne appelle les jeunes à participer aux manifestations de deuil et de condamnation surtout le territoire et les encourage également à diffuser un message clair pour un monde de paix et de justice sociale, et contre les groupes qui tentent d’inciter à la haine fondée sur les origines et la religion.

 

Publié par Jeunes Communistes de la Loire dans Communiqués, International
Déclaration commune d’organisations de jeunesse communiste : l’anticommunisme est une arme du système capitaliste – Il ne passera pas!

Déclaration commune d’organisations de jeunesse communiste : l’anticommunisme est une arme du système capitaliste – Il ne passera pas!

Traduction NK – Déclaration commune d’organisations de jeunesse communiste du 31 juillet 2017

Nous, 26 organisations de jeunesse communiste du monde entier, signons la résolution suivante:

Nous condamnons l’arrestation et la détention du camarade Alexander Batov, membre du Secrétariat du Comité Central du Parti des Ouvriers Communistes de Russie et représentant de l’Union de la Jeunesse Communiste Révolutionnaire (bolcheviks) (également connu sous le nom de RKSMb) au Comité national préparatoire de Russie pour le 19ème Festival Mondial de la Jeunesse et des Etudiants.

Le camarade Batov a été arrêté le 9 mai, jour de la victoire antifasciste des peuples, sous la fausse accusation de “désobéissance civile”, en réalité parce qu’il distribuait des tracts du POCR sur le contenu actuel de la journée, révélant la tentative par les autorités russes d’aujourd’hui de diffamer le contenu de cet anniversaire. Il a été condamné à sept jours d’emprisonnement et, après sa libération, il a reçu une série de menaces afin d’arrêter toute activité politique.

Ces actes, ces attaques et menaces contre l’action politique libre des communistes montrent la peur des gouvernements bourgeois de tous les états devant le pouvoir des communistes. Pour nous, jeunes communistes du monde entier, ces actions aboutissent au renforcement de notre fermeté et de notre volonté de continuer avec une plus grande détermination notre lutte contre le capitalisme, pour le socialisme et le communisme.

L’anticommunisme ne passera pas! Nous exprimons notre solidarité avec le POCR et l’UJCR (b) et nous exigeons que toutes les persécutions cessent immédiatement.

Signé par les organisations de jeunesse communistes suivantes:

1. Jeunesse communiste du Parti algérien pour la démocratie et le socialisme (PADS)

2. Jeunesse communiste “Qemal Stafa” d’Albanie

3. Union de la jeunesse communiste, UJC – Brésil

4. Jeunesse communiste Avancanado , JCA – Brésil

5. Ligue de la jeunesse communiste du Canada , YCL-LJC – Canada

6. Jeunes socialistes du Parti ouvrier socialiste de Croatie

7. Union de la jeunesse communiste, KSM – République tchèque

8. Jeunesse ouvrière socialiste allemande , SDAJ

9. Jeunesse communiste de Grèce , KNE

10. Jeunesse du Parti des travailleurs, WPY – Irlande

11. Front de la jeunesse communiste – Italie

12. Mouvement socialiste du Kazakstan

13. Fédération des jeunes communistes, FJC – Mexique

14. Mouvement de la jeunesse communiste des Pays-Bas, CJB

15. Jeunesse communiste du Pakistan

16. Fédération démocratique des étudiants du Pakistan, DSF

17. Jeunesse communiste de Palestine

18. Jeunesse communiste Péruvienne, JCP

19. Jeunesse du Parti communiste de Pologne

20. Ligue de la jeunesse communiste de Yougoslavie – Serbie

21. Collectifs des jeunes communistes, CJC – Espagne

22. Jeunesse communiste révolutionnaire, RKU – Suède

23. Jeunesse communiste de Turquie, TKG

24. Union de la jeunesse communiste léniniste d’Ukraine, LKSMU

25. Ligue des jeunes communistes des Etats-Unis, LYC USA

26. Jeunesse communiste du Venezuela, JCV

Publié par Jeunes Communistes de la Loire dans International
Discours en hommage à Fidel Castro (traduction en espagnol)

Discours en hommage à Fidel Castro (traduction en espagnol)

Le peuple cubain célébrait hier sa fête nationale. A cette occasion nous reproduisons ci-dessous la traduction en espagnol, ainsi que l’original en français du discours tenu par notre secrétaire fédérale, le 30 novembre 2016 en hommage à Fidel Castro, décédé quelques jours plus tôt:

Queridos amigos, queridos compañeros,


Con gran tristeza este sábado por la mañana nos enteramos de la muerte de nuestro compañero Fidel Castro. Aunque llevábamos unos tiempos pensando en este inevitable
término, la noticia causo un choque inmenso. Muchos entre nosotros han necesitado tiempo para darse cuenta, quedándose mudos, como negando la noticia. Nos hemos sentido enojados, indignados. Parecía irreal. ¿Comó tal injusticia había podido ocurrir? Este viernes 25 de noviembre nos ha quitado uno de los revolucionarios más excepcionales del siglo precedente y del principio de este. Un hombre tan precioso, un espíritu imprescindible. Varios entre nosotros solían esperar sus escritos, que se encontraban publicados a menudo en la prensa cubana. Sus pensamientos sobre la situación geopolítica internacional, sus consejos para una paz durable y para la preservación de nuestro medio ambiente. Nunca más podremos esperarlos.


No solamente el anuncio de tal noticia ha sido difícil de asimilar, pero también el tratamiento de esta información por ciertos medios de comunicación y hombres políticos franceses ha añadido algo de disgusto a la indignación inicial. Personalmente he huido los periódicos, los canales de radio, de televisión, que se alegraban de la muerte del Comandante Fidel Castro. Las palabras que hemos oído eran insoportables. Los anuncios triunfantes de « la muerte del terrible dictador sanguinario » y del « fin del siglo 20 en Cuba » me han sublevado y nos han sublevado a todos.

Por eso hemos deseado reunirnos esta noche. Frente a la desinformación generalizada, queremos recordar ciertas verdades y honrar la memoria de este gran hombre que dedico su vida a la lucha por la justicia social, por la paz, contra las dominaciones imperialistas y capitalistas en Cuba, en América Latina y en el mundo.


Escupir sobre Fidel Castro, es escupir sobre 12 millones de Cubanos, pero también sobre centenas de millones de seres humanos a través del mundo que reconocen, como nosotros esta noche, su grandeza y su inmensa estatura política. La Historia contemporánea ha sido marcada definitivamente por su pensamiento, por su lucha permanente para dar una voz a los que no tienen ninguna, para defender a los más humildes, a los más explotados, para llegar a un mundo más equitativo y justo. Este hombre que acaba de fallecer, era uno de los más grandes revolucionarios y dirigentes socialistas que el mundo ha conocido.


Unos predecían desde hace años, y anuncian de nuevo a lo grande que con su muerte la Revolución que fundó y consolidó se derrumbará. Esta es otra linda manera de insultar al pueblo cubano, de despreciar el poder de las masas y de sus ideas, de pisotear la Revolución. Sin embargo, al contrario, su muerte marcaraá una reafirmación de sus valores, un compromiso a seguir el camino revolucionario y construir una sociedad más justa y durable. Muchos se permiten hablar en lugar de los cubanos en vez de darles la palabra, pero los que como yo han pasado tiempo en Cuba pueden atestiguar del respeto y del aprecio de los que Fidel gozaba a los ojos de su pueblo. Que nuestros medios de comunicación vayan allá para ver si sus predicciones resultan verdaderas, si el pueblo cubano esta celebrando « la muerte del tirano », si hay disturbios, si la calle se ha vuelto el teatro de enfrentamientos para la caída del « terrible régimen ».


No. Que vayan a Cuba para darse cuenta del silencio, del choque y de la tristeza que mecen la isla, normalmente siempre tan alegre y animada. Que vayan a Cuba, que graben las lágrimas de los estudiantes de la universidad de la Habana. Que muestren los miles de cubanos que hacen filas para saludar a su Comandante una ultima vez, plaza de la Revolución. Que vayan a América Latina, África, Asia, encontrar a los médicos cubanos en misión para curar a los más pobres de esta tierra, y que descubran su tristeza y su amargura. Que lean los millones de homenajes y mensajes de solidaridad que llegan de todas partes. Que comparen por fin la dignidad de los humildes que lloran su muerte y la indecencia de los potentes que se alegran.


Fidel representa para los pueblos del mundo entero el que luchó victoriosamente para la independencia de su país, que resistió durante más de medio siglo a la guerra económica y mediática llevada por los Estados Unidos en contra de Cuba. Ha permitido a su pequeñita isla del Caribe, su pequeñito país ignorado y ultrajado, hacerse uno de los más grandes, unos de los más influyentes de la Historia contemporánea, alzarse sobre el podio mundial en materia de salud y educación, volverse una referencia en términos de solidaridad con los pueblos que sufren en el mundo, tratándose del apoyo a los movimientos de liberación y resistencia en Argelia, en Palestina, en Angola, en Namibia, en Etiopía, en África del Sur, o también de la ayuda médica e humanitaria en Indonesia, en Bolivia, en Brasil, en Haití…


Fidel Castro sacrificó su juventud y arriesgó su vida para liberar a su pueblo de la dictadura de Batista, de una época en la que Cuba era el burdel de los Estados Unidos, en la que el 47% de la población activa estaba privada de empleo, en la que el 44% nunca había tenido acceso a la escuela. Fidel Castro restauró la soberanía nacional. Devolvió las empresas al pueblo con nacionalizaciones, y la tierra a los campesinos con redistribuciones. Erradicó la miseria y el analfabetismo. Creó los mejores sistemas de salud y educación del Tercer Mundo, accesibles para todos, gratuitamente, sin condiciones.


La Revolución cubana llevada por Fidel Castro es : 135 000 médicos en misión voluntaria en 102 países diferentes para curar a más de 100 millones de personas, un sistema médico completamente gratuito, en el podio de los mejores sistemas de salud del mundo, con 6,4 médicos para 1000 habitantes (el doble de Francia), 4 vacunas contra el cáncer, la eliminación de la transmisión del VIH de madre a hijo… Pero la Revolución cubana también es : el acceso totalmente gratuito a la cultura y a la educación para todos, el 2ndo mejor sistema de educación mundial, un 99,9% de alfabetización… La Revolución cubana es pura y simplemente el 54% del presupuesto nacional dedicado a los servicios públicos primarios (educación, salud, cultura), una tasa de desarrollo humano entre las más elevadas del mundo, la tasa de mortalidad infantil la más baja de América y ninguna malnutrición infantil, el « paraíso internacional de la infancia » según los términos de un recién informe del UNICEF, ya que, por fin, 200 millones de niños duermen en las calles a través del planeta y ninguno es cubano.


Pues sí, la muerte de Fidel es un drama. Para el pueblo cubano, para los pueblos de América Latina, para todos los pueblos del mundo. Pero
no dejaremos que ningún enemigo de los pueblos transforme este drama en triunfo. ¿Qué triunfo? ¿Qué han ganado y que están celebrando los que se alegran hoy? Fidel ha cambiado su país, su continente, y la faz del mundo. Fidel sobrevivió a 638 tentativas de asesinato, a 10 presidentes de los Estados Unidos, a la Guerra Fría y al Período Especial. Fidel ha muerto, sí, pero en su tierra y junto a su pueblo, según sus propios términos. Fidel ha muerto, pero no lo han matado. Fidel ha muerto, pero no sus ideas, no Cuba, no la Revolución. Se ha ido, tranquilamente, dejando a un pueblo revolucionario determinado a nunca volver atrás, y esta es la prueba que ha vencido. Queda detrás de él una llama enorme ; la llama de la esperanza, de la lucha, de la Revolución. Ya no la cuidara él, pero seremos millones para tomar el relevo.


Entonces, que los que se felicitan de su muerte sepan que no tienen nada que celebrar, porque no han ganado nada. Es Fidel quien ha ganado. Somos nosotros todos. Fidel se ha ido pero siempre vivirá en nuestras memorias, nuestros corazones, nuestros ideales, nuestras luchas. Fidel Castro ya no esta físicamente, pero ahí esta inmortal. Mantendremos nuestro compromiso, orgullosos del legado que nos ha dejado, y seguiremos luchando por un mundo mejor. Esta noche y para siempre, nos asociamos a la pena del pueblo cubano y seguiremos a su lado, para la continuación del socialismo, el levantamiento del bloqueo estadounidense y la restitución de Guantánamo.


¡VIVA LA REVOLUCION, VIVA CUBA LIBRE, VIVA FIDEL!

Chers amis, chers camarades,

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris samedi matin le décès de notre camarade Fidel Castro. Même si depuis quelques temps nous pensions souvent à cette issue inévitable, la nouvelle a causé un choc immense. Nombre d’entre nous ont mis longtemps à réaliser, restant muets, dans une sorte de déni. Nous étions en colère, indignés. Cela semblait irréel. Comment une telle injustice a-t-elle pu avoir lieu? Ce vendredi 25 novembre nous a enlevé l’un des révolutionnaires les plus exceptionnels du siècle précédent et de ce début de siècle. Un homme si précieux, un esprit indispensable. Plusieurs parmi nous avaient l’habitude d’attendre ses écrits, qui paraissaient régulièrement dans la presse cubaine. Ses réflexions sur la situation géopolitique internationale, ses conseils pour une paix durable et pour la préservation de notre environnement. Nous ne pourrons plus jamais les attendre.

Non seulement l’annonce d’une telle nouvelle a été dure à encaisser, mais le traitement de cette information par certains de nos médias et hommes politiques a rajouté de l’écœurement à l’indignation. J’ai personnellement fui les journaux, les radios, les télévisions, qui se réjouissaient de la mort du Commandant Fidel Castro. Les propos tenus sur son compte étaient insupportables. Les annonces triomphantes de « la mort du terrible dictateur sanguinaire » et de « la fin du 20ème siècle à Cuba” m’ont révolté et nous ont tous révolté.

Voilà pourquoi nous avons tenu à nous rassembler ce soir. Face à la désinformation générale ambiante, nous souhaitons rappeler certaines vérités et honorer la mémoire de ce grand homme qui a dévoué sa vie à la lutte pour la justice sociale, pour la paix, contre les dominations impérialistes et capitalistes à Cuba, en Amérique Latine et dans le monde.

Cracher sur Fidel Castro, c’est cracher sur 12 millions de Cubains, mais aussi sur des centaines de millions d’êtres humains à travers le monde qui reconnaissent, comme nous ce soir, sa grandeur et son immense stature politique. L’Histoire contemporaine a définitivement été marquée par sa pensée, par sa lutte permanente pour donner une voix à ceux qui n’en ont pas, pour défendre les plus pauvres, les plus exploités, pour parvenir à un monde plus équitable et juste. Cet homme qui vient de nous quitter, c’était un des plus grands révolutionnaires et dirigeants socialistes que le monde ait connu.

Certains prévoyaient depuis des années et annoncent de nouveau en grande pompe qu’avec sa mort, la Révolution qu’il a fondée et consolidée s’écroulera. Voilà encore une fois une belle manière d’insulter le peuple cubain, de mépriser le pouvoir des masses et de leurs idées, de piétiner la Révolution. Pourtant, au contraire, sa mort marquera une réaffirmation de ses valeurs, un engagement à poursuivre le chemin révolutionnaire et à construire une société plus juste et durable. Beaucoup se permettent de parler pour les cubains au lieu de leur donner la parole, mais ceux qui comme moi ont passé du temps sur place peuvent témoigner du respect et de l’estime dont Fidel jouissait auprès de son peuple. Que nos médias aillent là-bas pour constater si leurs prédictions s’avèrent vraies, si le peuple cubain est en train de fêter « la mort du tyran », si des débordements ont lieu, si la rue est le théâtre d’affrontements pour la chute du « terrible régime ».

Non. Qu’ils aillent à Cuba pour se rendre compte du silence, du choc et de la tristesse qui bercent l’île, d’habitude toujours si joyeuse et animée. Qu’ils aillent à Cuba, qu’ils filment les larmes des étudiants de l’université de la Havane. Qu’ils montrent les milliers de cubains qui font la queue pour aller saluer leur commandant une dernière fois, place de la Révolution. Qu’ils aillent en Amérique Latine, en Afrique, en Asie, rencontrer les médecins cubains en mission auprès des plus pauvres de cette terre, et qu’ils découvrent leur tristesse et leur amertume. Qu’ils lisent les millions d’hommages et messages de solidarité qui arrivent de toutes parts. Qu’ils comparent enfin la dignité des humbles qui pleurent sa mort, et l’indécence des puissants qui s’en réjouissent.

Fidel représente pour les peuples du monde entier celui qui a lutté victorieusement pour l’indépendance de son pays, qui a résisté pendant plus d’un demi-siècle à la guerre économique et médiatique menée par les États-Unis contre Cuba. Il a permis à sa toute petite île des Caraïbes, son petit pays ignoré et bafoué, de devenir l’un des plus grands, l’un des plus influents de l’Histoire contemporaine, de se hisser sur le podium mondial en matière de santé et d’éducation, de devenir une référence en termes de solidarité avec les peuples qui souffrent dans le monde, qu’il s’agisse du soutien aux mouvements de libération et de résistance en Algérie, en Palestine, en Angola, en Namibie, en Éthiopie, en Afrique du Sud, ou encore de l’aide médicale et humanitaire en Indonésie, en Bolivie, au Brésil, à Haïti…

Fidel Castro a sacrifié sa jeunesse et risqué sa vie pour libérer son peuple de la dictature de Batista, d’une époque où Cuba était le bordel des États-Unis, où 47% de la population active était privée d’emploi, où 44% n’avait jamais eu accès à l’école. Fidel Castro a restauré la souveraineté nationale. Il a restitué les entreprises au peuple en les nationalisant, et la terre aux paysans en la redistribuant. Il a éradiqué la misère et l’analphabétisme. Il a créé les meilleurs systèmes de santé et d’éducation du Tiers Monde, accessibles à tous, gratuitement, sans conditions.

La Révolution cubaine menée par Fidel Castro c’est 135 000 médecins en mission bénévole dans 102 pays différents pour soigner plus de 100 millions de personnes, un système de médecine complètement gratuit, sur le podium des meilleurs systèmes de santé du monde, avec 6,4 médecins pour 1000 habitants (le double de la France), 4 vaccins contre le cancer, l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant… Mais la Révolution cubaine c’est aussi l’accès totalement gratuit à la culture et à l’éducation pour tous, le 2ème meilleur système d’éducation mondial, 99,9% d’alphabétisation… La Révolution cubaine c’est tout simplement 54% du budget national dédié aux services publics primaires (éducation, santé, culture), un taux de développement humain parmi les plus élevés au monde, le plus faible taux de mortalité infantile d’Amérique et aucune malnutrition infantile, le « paradis international de l’enfance » selon les termes d’un récent rapport de l’UNICEF, car enfin, 200 millions d’enfants dorment dans les rues à travers la planète et aucun n’est cubain.

Alors oui, la mort de Fidel est un drame. Pour le peuple cubain, pour les peuples d’Amérique Latine, pour tous les peuples du monde. Mais nous ne laisserons aucun ennemi des peuples transformer ce drame en triomphe. Quel triomphe? Qu’ont-ils gagné et que célèbrent-ils ceux qui se réjouissent aujourd’hui? Fidel a changé son pays, son continent, et la face du monde. Fidel a survécu à 638 tentatives d’assassinat, à 10 présidents des États-Unis, à la Guerre Froide et à la Période Spéciale. Fidel est mort oui, mais après avoir écrit l’Histoire. Fidel est mort, mais sur sa terre et auprès de son peuple, selon ses propres termes. Fidel est mort, mais ils ne l’ont pas tué. Fidel est mort, mais pas ses idées, pas Cuba, pas la Révolution. Il est parti, tranquillement, laissant derrière lui un peuple révolutionnaire déterminé à ne jamais revenir en arrière, et c’est bien la preuve qu’il a vaincu. Il reste derrière lui une flamme énorme; celle de l’espoir, de la lutte, de la Révolution. Il ne l’entretiendra plus, mais nous serons des millions à porter son flambeau.

Alors, que ceux qui se réjouissent de sa mort sachent qu’ils n’ont rien à fêter, car ils n’ont rien gagné. C’est Fidel qui a gagné. C’est nous tous. Fidel nous a quittés mais il vivra toujours dans nos mémoires, dans nos cœurs, dans nos idéaux, dans nos luttes. Fidel Castro n’est plus là physiquement, mais le voilà immortel. Nous maintiendrons notre engagement, fiers de l’héritage qu’il nous a laissé, et nous continuerons de lutter pour un monde meilleur. Ce soir et pour toujours, nous nous associons à la peine du peuple cubain et nous resterons à ses côtés, pour la poursuite du socialisme, la levée de l’embargo américain et la restitution de Guantanamo.

VIVA LA REVOLUCION, VIVA CUBA LIBRE, VIVA FIDEL!

Publié par Jeunes Communistes de la Loire dans Non classé